J’ai toujours rêvé de…rêver! (Part.1)

« Ce rèèèèèèèveuuuuuh bleeeeeeuuuuu !

Je n’y croooooois paaaaas c’est merveilleuuuuuuux ! »

(Papotiche, faiseuse de pluie et briseuse de verres en cristal)

 

[youtube width= »600″ height= »365″ video_id= »tS1SkSy2_RY »]

Bon, ce n’est plus un secret pour toi copine hein : je suis une grande rêveuse devant l’éternel ! Je passe mon temps à ça…et j’en ai même fait un blog !

 

J’ai toujours rêvé d’être une potiche, car ce serait tellement plus simple de ne pas avoir conscience des imperfections et cruautés de ce men’s world. J’ai souvent rêvé de rencontrer l’amour, d‘être con, de vous raconter ma première Levrette, ou encore d’avoir 30 ans. Bref, Madame Potiche rêve, peut-être à défaut de vivre sa vie ou du moins de la regarder en face, ces soirs où -seule dans son petit appartement sans jouets de gosses qui traînent- elle se met à imaginer de quelles dorures il serait plaisant de la parer. Rêver, c’est s’évader.

 

[youtube width= »600″ height= »365″ video_id= »2p3fv_kItRU »]

 

Oui, je rêve beaucoup, mais un peu trop toute seule je trouve (petit rappel pour toi, Ô mon jeune trentenaire brun/cultivé/riche/musclé/pas farouche, je ne vois absolument aucun inconvénient à ce que tu viennes rêver avec moi hein….). C’est vrai, je ne vous ai jamais posé la question : et vous, de quoi avez-vous toujours rêvé mes p’tites potiches???

 

Il n’est rien de plus subjectif qu’un rêve. Ceux qui agitent nos nuits sont le reflet de notre inconscient, tandis que ces autres où l’on s’évade le jour se nourrissent tant de notre passé que de nos aspirations à un futur meilleur. Prenez dix personnes au hasard dans la rue, personne n’aura jamais le même rêve… L’intime est une ville que l’on bâtit seul, mais l’ensemble de ces milliers de visions subjectives font de « l’imaginaire » un pays qu’il serait pourtant si plaisant de visiter à plusieurs ! Rêver seul, c’est un peu fuir sa vie, mais dès lors que l’on exprime et partage nos rêves, c’est l’opportunité d’en faire un jour une réalité collective.

 D’ailleurs, en partageant mes rêves avec vous, certains se sont réalisés…

 

S’il y’a bien des gens qui ont compris cela, ce sont les rêveurs de la prochaine édition du TEDx à Bordeaux. Si nos rêves sont tous différents, n’est-il pas cependant le plus universel des langages puisqu’au final, tout le monde rêve ! Voilà le fil rouge choisi cette année par les organisateurs, et j’avoue que je suis particulièrement emballée par cette thématique !

 

Bon, en premier lieu, je vais t’expliquer ce qu’est le TEDx. C’est pas compliqué, si moi j’ai compris, toi aussi…

 

Les conférences TED (Technology, Entertainment and Design) ont vu le jour en 1984 aux USA, et ont pour objectif de donner une tribune aux « Ideas Worth Spreading » (« idées qui méritent d’être diffusées »). Pas de but commercial ou lucratif, juste une envie commune d’échanger sur des visions du monde, dans l’espoir de le rendre meilleur. Des gens comme Bono, Al Gore ou encore Bill Gates ont suivi le mouvement, autant te dire que la sauce a bien pris !

Le petit « x », ce n’est pas le TED version porno. Ce qui certes aurait pu te faire rêver (des gens qui se succèdent sur scène pour échanger sur leur vision du coït…hmmmmm pourquoi pas), mais non, sors toi vite ça de la tête petit internaute pervers. Pour une fois, je suis sérieuse:-)

TEDx est le programme qui permet d’organiser localement une conférence sur la base des critères définis par TED.

Et donc, si tu suis la logique, le TEDxBordeaux, c’est…bah un TED, en local, à Bordeaux ! Le prochain a lieu le 30 novembre 2013, ce sera la 3ème édition organisée au pays du cannelé croustillant et du divin nectar, et ça se passera au théâtre Fémina de 14h à 19h.

 

TEDxBdx

Isabel Monville et Hélène Desliens, « porteuses du rêve »

Le principe est à la fois simple et original : un thème est choisi, autour duquel 12 speakers se succéderont sur scène, pour donner leur vision et partager leurs idées en 18 minutes grand max. Leur identité n’est dévoilée que le jour J. Pourquoi ? Pour partir sans à priori, sans idées préconçues, et saisir l’émotion de l’instant.

 

Le thème de cette année : le rêve… Je trouve ce choix particulièrement pertinent : l’objectif des conférences du TED est d’échanger sur des visions du monde afin de le rendre meilleur, du moins de le faire avancer collectivement. Et bien souvent, toute action s’inscrivant dans cette perspective a commencé par un rêve…

Le teaser du TEDxBordeaux, réalisé par la Pure Prod, donne carrément envie !

[youtube width= »600″ height= »365″ video_id= »LseLOyonC8Q&feature=youtu.be »]

 

Cueillir le moment présent : c’est ça le TEDx. Une parenthèse autant qu’une ouverture au monde.

Et à cet effet, les spectateurs ont pour obligation de couper leurs smartphones en entrant dans la salle !

Les gens achètent donc leur place pour les conf sans savoir qui ils vont écouter ni ce qu’ils auront à leur dire. Je trouve ça couillu, et vraiment génial ! Et ça marche : un tirage au sort est effectué entre les inscrits pour déterminer quelles seront les 100 personnes présentes dans la salle le jour J.

 

Et les autres, ils se la calent derrière l’oreille et ils rentrent brocouilles chez eux ? Z’ont pas le droit de rêver les autres?

 

Et bien si mon poulet ! C’est aussi et surtout ça le concept TEDx : t’as 100 personnes dans la salle, mais des milliers d’autres un peu partout à Bordeaux et au delà qui pourront suivre en direct depuis des lieux relais d’où seront diffusées les conférences filmées en liiiiiive. Ou bien chez soi, puisque les conf seront retransmises sur le net. Et en janvier, la chaine youtube du TEDx te fera toute la rétrospective : si tu joues de malchance et que tu n’es pas dans les 100 tirés au sort, et qu’en plus tu choppes un gastro fulgurante le Jour J, rendant tout déplacement en lieu-relais plus que gênant, ou bien si ta meuf te tanne pour aller acheter un sapin de Noël ce samedi là et que -découvrant en plein embouteillage que vous n’êtes pas les seuls à avoir eu cette idée- tu loupes le début des conf, tu pourras donc te rattraper !

De Bordeaux à Lille, en passant par Niort ou encore Pau, tu peux retrouver la liste des lieux relais ICIIIIIIII !

 

Là, je suis sure que tu es train de tiquer sur un point : cette histoire de smartphone en sommeil.

Comment peut-on avoir pour objectif de partager et d’échanger avec le plus grand nombre, si les spectateurs en sont réduits à l’âge de pierre, ce qui correspond pour une pisseuse comme moi aux années 90 (tu sais, ces années où on s’appelait via des téléphones fixes à fil, et où on devait être précis et à l’heure aux rdv histoire d’être surs de ne pas se louper…).

J’y arrive… Oui, la finalité est de créer un débat au delà des 100 personnes qui assistent au TEDx. Mais le moment, la rencontre physique, doit être privilégiée à l’instant T pour les 100 tirés au sort. Leur attention ne doit être captée que par ceux qui parlent, rien ne doit la parasiter. De même que sur scène, la connexion redevient totale puisque les speakers feront face à 100 paires d’yeux et non plus à des fronts penchés sur des écrans de téléphone. La synergie au delà des portes du Fémina sera numérique, mais dans la salle, la relation interpersonnelle dans ce qu’elle a de plus essentiel est là pour nous rappeler que seule elle peut nous faire changer le monde.

Le principe des lieux relais va également dans ce sens : en plus d’une retransmission brute sur le web, où chacun reste finalement chez soi, on invite les gens à se réunir physiquement histoire que les commentaires sur facebook deviennent discussions et débats de visu. Et entre la salle du Fémina, ton salon et les points relais, il y’a un petit synapse qui va permettre une fusion parfaite : le blogueur !

C’est là que Papotiche intervient.
Puisque les participants dans la salle n’auront pas la possibilité de tweeter ou face-de-bouquer, une dizaine de blogueurs est sélectionnée pour relayer en direct tout ce qui se passe sur place via les réseaux sociaux, et échanger avec le reste du monde (oui, en dehors du Fémina, depuis les points relais ou bien chez toi si tu regardes les confs depuis ton ordi, les gens pourront bien évidemment s’en donner à cœur joie sur le net hein). La boucle est donc bouclée : tout le monde sera relié à tout le monde !

Je ferai partie des twittos qui joueront du pouce face à la scène pour retranscrire cette incroyable expérience, il faudra donc que tu t’abonnes au Papotweet mon bichon : @Papotiche. Je t’invite également à suivre l’ensemble des débats sur Twitter via le hashtag #TEDxBordeaux.

Comment te dire que j’ai trooooop hâte, et que je remercie infiniment l’équipe du TEDxBordeaux pour ce moment que je m’apprête à vivre !!!!

Bon, j’ai promis que je serai sérieuse et qu’exceptionnellement, le 30 novembre, je bannirai de mon champs lexical toute allusion graveleuse, commentaires de blonde et moqueries pipi-caca. Mais les rêves d’une Potiche resteront toujours les rêves d’une Potiche, et j’espère qu’avec mes mots j’arriverai à partager au maximum ces instants avec toi mon poulet. Pose nous pleins de questions via Twitter le jour J: nous serons tes yeux et tes oreilles!!!!

image

 

Le 30 novembre, nous serons donc des centaines, depuis la scène du Fémina jusque là où l’attrape-rêves nous réunira, par centaines, à rêver à plusieurs. Quelles que soient nos visions du monde, le simple fait d’exprimer comment nous souhaiterions le voir évoluer est un premier pas franchi entre l’imaginaire et la réalité.

Des rêves, des rêves….mouais, c’est bien beau de rêver, mais agir c’est mieux non ?

 

Je comprends que tu puisses douter… « les philosophes n’ont jamais fait la guerre » comme dirait Madame Michu.

Mais n’oublie jamais, ma potiche, que les plus belles et les plus grandes actions ont, de tous temps, commencé par fleurir dans l’imaginaire de jardins secrets bien enfouis. Et qu’il a toujours fallu compter sur des rêveurs, ceux qui un jour ont cru en l’impossible, pour le faire changer, le monde…

 

[youtube width= »600″ height= »365″ video_id= »dwEutJfNaAQ »]

 

 

Rendez-vous le 30 novembre dès 14h sur twitter @Papotiche et #TEDxBordeaux !

Rejoins la page Facebook du TEDxBordeaux, et celle de Papotiche si c’est pas déjà fait (une fessée si tu l’as pas encore fait, non mais!!!!).

Découvre également chaque jour des indices sur les speakers sur le site du TEDxBordeaux.