« PotiCello »

papotiche

papotiche

 

« LA FOLIA »

 

Il caresse de la main les arrêtes adoucies

 En cambrures généreuses, et polies par le nacre,

 Jalousant tant cet homme qui lui a donné vie

 Dans un sombre atelier où viennent mourir…

La suite