J’ai toujours rêvé d’prendre un p’tit coup à domicile!

« L’échangisme ne me choque pas: après tout, quitte à être cocu, autant l’organiser soi-mème! »

Frédéric Beigbeder

Oui, cher lecteur. En ce jour solennel de reprise du travail après 15 jours de viaducs où je me suis outrageusmeent fait reluire le gras du cuir au soleil de Gironde (naaaan j’décoooonne, chez nous aussi il a plu, range de suite cette poupée Vaudou à mon effigie), j’ai une confidence à te faire:

JE SUIS ECHANGISTE !

Je l’avoue sans complexe: j’aime partager mes émotions, me mélanger aux autres, me vautrer dans les bouillons de culture, et j’aime d’autant plus celà que j’échange avec des gens sans tabou.
Voilà, je l’avoue: je suis une échangiste, mais attention, une échangiste moderne. Une échangiste web 2.0.

Bon, je n’aurai pas la cruauté de filer la métaphore plus longtemps (d’autant plus que mes derniers articles sur la Levrette m’ont valu quelques soucis techniques suite à une fréquentation record du blog, je soupsonne les fidèles de Youporn d’être dans le coup…). En effet, rien de sexuel à mon addiction: ce sont avant tout des idées que j’aime échanger (et voilà, tu es déçu!!!! Pardon, excuse moi, oh noooooon ne fais pas le regard du Chat Potté, tu sais que je n’y résiste pas!!!!! ), et ainsi je laisse fréquemment ma plume glisser sur d’autres supports que le mien.

T’ai-je par exemple déjà parler de ce webzine sur lequel tu peux retrouver certaines de mes chroniques: My Global Bordeaux?

Depuis l’ouverture du blog, j’ai la chance d’y avoir ma petite tribune girly. Aujourd’hui, échangisme oblige, c’est moi qui accueille at home un article de mes z’amis. Un petit cross-over intimiste (tu as vu, j’en suis déjà à te présenter à mes amis, on avance dans la relation, je sens quelque chose de très fort entre nous cher lecteur! ) en images d’une soirée où Papotiche a convié la joyeuse bande de My Global Bordeaux à venir prendre un p’tit coup à domicile. En tout bien tout honneur bien sur! Ce p’tit coup à domicile, il s’agit d’un « Apéro-Bordeaux ». Un super bon plan que je partage avec toi copain!

MOTEUR!

 

« Qu’est-ce que tu fais pour l’apéro ? »

Aaaaaah, l’apéro…la sacro-sainte heure où nous célébrons le débouchage de nos meilleures bouteilles entre amis, à grands coups de cacahuètes et noix de cajou ! Que l’on soit bière, Perrier-citron ou petit verre de Porto, c’est une tradition sacrée chez les amateurs de bon vivre. Avec l’arrivée des beaux jours, ce sont surtout les vins blancs et rosés bien frais qui se parent de leurs plus beaux atours pour se joindre à nos tables, tandis que barbecues et terrasses sortent officiellement de leur longue période d’hibernation.

« Nous déclarons solennellement le salon de jardin ouvert ! »

Le printemps ayant ainsi rendu notre plume particulièrement guillerette, l’équipe de My Global Bordeaux a décidé de vous convier, chers lecteurs, à l’un de nos apéros. Mais pas n’importe lequel : un « Apéro Bordeaux » ! Découvrez en images et avec nous ce concept particulièrement sympathique, qui a remporté l’adhésion de « Globaliens » particulièrement motivés pour jouer les jurys d’un soir !

Pour faire un bon « Apéro Bordeaux », il faut…

1)    Un syndicat viticole dynamique !

Tout commence sur le site internet www.apero-bordeaux.fr.

1

Le syndicat viticole de l’AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur a lancé cette opération pour faire des internautes les premiers prescripteurs de leurs vins. Un concept terriblement malin ! Chaque mois, 15 personnes, qui se sont préalablement inscrites sur le site internet, sont sélectionnées par tirage au sort afin de recevoir un kit de 3 bouteilles de vin (gracieusement offertes par les vignerons de l’Appellation). A réception du Kit, les experts d’un jour s’engagent à déguster ces 3 vins entre amis dans les 15 jours suivants et à partager sur le site leurs commentaires et photos souvenir de l’apéro.

L’équipe de MGB a tenté sa chance, curieuse et emballer par ce concept participatif et ludique… Bah oui, ce n’est un secret pour personne : le collaboratif, nous on kiffe !

2)   Un mystérieux facteur qui vous livre un précieux colis…

Tadaaaaaaaaam ! Nous avons été tirés au sort…

2

3)    Trois vins de l’AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieurs à goûter et à commenter…

Quels précieux nectars renfermaient donc ce colis ? 3 Bordeaux Blancs, qui fleurent bon le printemps…

bandeau_vin2

Des vins qui n’ont pas été sélectionnés au hasard. Ces 3 Bordeaux-Blanc sont le Château de Belle Garde, Kressmann Monopole et le Château Le Grand Verdus, et ils font partie des Oscars 2013 de l’AOC, organisés chaque année pour désigner les « vins de l’été ». Et comme le but de tout cela est, bien évidemment, de vendre du vin in fine, les 3 sont « vins du mois » sur la cave en ligne « 1001 Châteaux ».

4)    7 dégustateurs à la plume et au palais affuté…

7 membres de l’équipe se sont prêtés au jeu, 7 profils et parcours complètement différents : autant vous dire que la soirée fut particulièrement mouvementée, et les ressentis différents (ça tombe bien, c’est le but)!

6

10

7

image

11

8

12

BREF, de quoi allier les accords mets et vins à la perfection, voire tenter de nouvelles expériences gustatives (vin blanc et dragibus, ça vous dit ?) et selon les préférences de chacun !

Il y’avait même un crachoir (rappelons que le vin se savoure d’autant plus quand il est consommé avec modération) ! Si si, il est caché sous la table…

5)    Des accords mets et vins bien sentis !

Nous avons choisi de dresser une table aux allures printanières pour le côté bucolique, réunissant un panel de mets simples, souvent associés aux vins blancs comme les fromages à pâte dur, le chèvre frais au miel, le chocolat, les olives noires et vertes, mais également des produits dont l’on retrouve parfois le goût dans le vin lui même : des fruits rouges, des fruits secs, des bonbons acidulés, de la charcuterie fumée, des légumes confits, etc.

13

6)    Mélangez le tout, et vous obtiendrez…

Un Apéro MyGlobalBordeaux qui dépote !

Nous avons goûté méthodiquement et consciencieusement chaque bouteille, avec chacun sa méthode pour exprimer son ressenti (nous ne sommes pas tous des dégustateurs aguerris, mais qu’importent les mots, l’important est de se comprendre…).

bandeau_styloNicolas et Fabienne ont associé chaque vin à une chanson, Vincent y est allait de sa petite contrepèterie, Papotiche a tenté les accords escarpins et vins, Nathalie et Isabelle se sont amusées à les décrire en seulement 3 mots. Bref, au final on s’est bien marré, et c’est bien là le but de l’opération : en le faisant commenter par des dégustateurs lambdas, dans un contexte fun et convivial, le syndicat viticole prouve finalement que le monde du vin est accessible à tous, et que nul n’est besoin d’être un expert en œnologie pour l’apprécier. A chacun d’en parler à sa manière, sans complexe, rappelant ainsi que le vin c’est avant tout une source de plaisir, de partage et de rencontre. Et que non, le vin ça n’est pas si compliqué !

Alors, z’en pensent quoi les Globaliens de ces 3 divins nectars ?

Tout d’abord, notons que la gamme des prix est raisonnable (nous ne sommes pas dans des crus inabordables).

Les vins sont tous 3 de 2012, donc forcément un peu jeunes, mais loin d’être désagréables en bouche ! Petit panel des commentaires durant la dégustation.

Château de Belle Garde 2012
AOC Bordeaux Blanc ; Vignobles Eric Duffau ; 80 % Sauvignon – 20 % Sémillon ; Prix Propriété : 4,50 € TTC

Une jolie couleur claire. Un nez d’agrumes assez vif : on reconnait très vite l’odeur du pamplemousse. Fruité au palais, mais un peu acide.

Pour Nicolas et Fabienne, ce sera « Prends garde à toi ! » et « Should I stay or should I go?”. Pas désagréable, mais pas plus marquant que ça. Il faut dire qu’il est assez court en bouche. Mais son rapport qualité/prix est plus que correct !

Vincent nous prouve qu’il s’y connait bien plus qu’il ne l’a laissé croire, en nous expliquant le principe des larmes sur le verre. Principe qui nous amènera à conclure que ce vin est plus alcoolisé que les deux autres, et confirmera son côté gras au palais.

En 3 mots : acide, pamplemousse et fade.

L’accord met et vin : le dragibus et la banane en bonbon, qui lui donne un bon coup de peps tout en le rejoignant sur le côté acidulé! 

Kressmann Monopole
AOC Bordeaux Blanc ; Kressmann ; 100 % Sauvignon ; Prix Propriété : 5,90 € ttc

Oserons-nous : « il a eu le monopole de notre cœur… ». oui, on ose ! C’est le vin qui a remporté une adhésion globale.

A la première gorgée, Monsieur Mots nous demande si on « aime le goût du blanc » (souviens toi…les contrepèteries !). Un peu gênés, nous lui avouons que oui.

Ce vin a moins de nez (touches citronnées), son odeur est moins marquée mais il est plus vif  à la dégustation (comme quoi, quand on dit de ne pas se fier aux apparences…). Plus de corps, tout en étant plus léger et aérien en bouche (« il pique moins », pour les novices).

Un petit goût boisé, qui donne à Nicolas l’envie d’entonner « J’aime le son du cor au fond du bois » (Charles Trenet).

Un vin élégant pour Papotiche, qui l’associerait à un basique, l’escarpin vernis noir joliment cambré mais pas trop haut.

En 3 mots : aérien, boisé, léger.

Le commentaire de Monsieur Mots : « Il est Léger comme Fernand. Ce n’est pas un terroriste du palais… ».

L’accord met et vin : le feuilleté à la tomate confite et les olives noires, qui le rejoignent sur ses notes finement boisées.

 

Château Le Grand Verdus
AOC Bordeaux Blanc ; SCEA Le Grix de la Salle ; 60 % Sauvignon – 30 % Sémillon – 10 % Muscadelle . Prix Propriété : 6,90 € TTC

Voilà un vin qui a clairement emballé Nathalie, tandis que pour d’autres il semble « un peu vert ». Les gouts et les couleurs… C’est le vin qui a suscité le plus de réactions, dans les deux sens.

Un nez fruité (pomme pour certains, agrumes pour d‘autres) pour un vin assez rond en bouche. Tout le monde tombe d’accord sur sa minéralité : « c’est un vin que l’on boirait bien avec une douzaine d’huitres ! ». Face à « La cabane du Pécheur » poursuivent Nicolas et Fabienne en chanson. Voir « Face à la mer », dans un registre un peu plus récent.

En 3 mots : iodé, fruit et vif.

L’accord met et vin : le toast au chèvre frais et au miel. Le chèvre s’accorde parfaitement avec les blancs secs  et le miel atténue la minéralité de celui-ci, plaisante pour certains palais mais dérangeante pour d’autres. A l’image d’un terroir singulier.

Globalement : 3 Blancs plutôt agréable, et la preuve que, si « in vino veritas », il n’y a pas de vérité en terme d’œnologie : le « bon » vin, le meilleur, c’est avant tout celui que l’on aime. Les  choix de chacun se sont donc portés sur des vins différents ! Verdict :

2 fans du Grand Verdus

  1716

3 amateursdu Kressmann Monopole

201819

1 AMOUREUSE du Château Belle Garde

21

Ainsi concentrés sur nos palais, nos ressentis, nos sensations, nous avons eu envie de tester de nouveaux accords mets et vins, de comparer, bref l’objectif de « l’apéro Bordeaux » a été atteint : attiser notre curiosité (avouons le, nous ne prenons pas souvent le temps de vraiment réfléchir à ce que l’on boit, s’arrêter sur l’étendue des sensations que cela nous apporte), et nous donner envie d’être les premiers ambassadeurs des vins qui nous plaisent. Un vin que l’on aime, c’est un vin que l’on prescrit, et ce soir là, nous avons particulièrement tweeté nos choix, facebooké nos partis pris, instagrammé les étiquettes, etc. Sont malins chez Planète Bordeaux !

22

15 apéros organisés par le site internet « apéro-bordeaux » autour des 3 mêmes bouteilles de vins, certes, mais qui nous en sommes surs seront tout autant d’anecdotes différentes à raconter : chaque bouteille de Bordeaux que l’on ouvre a sa propre histoire, et nous avons hâte de voir ce que les autres membres du « jury » ont à dire ! Pour nous, ce fut un apéro global-Bordeaux !

23

Alors cher lecteur, qu’est-ce que tu fais pour l’apéro ? File donc t’inscrire sur le site de l’AOC, et n’hésite pas à nous raconter toi aussi ton expérience sur la page facebook de ton webzine préféré !

 

Voilà ami(e) lecteur! Félicitations, tu viens de vivre avec moi une expérience échangiste!

J’espère que celà t’a plu et surtout donné envie de découvrir ce webzine qu’il est bien!

PS: note pour mon futur « grand/brun/musclé/riche/peu farouche/cultivé », les clapiottes et autres gourmandises ont été préparées par votre dévouée Papotiche. T’as vu, je suis bonne à marier! Je dis ça, je dis rien…