J’ai toujours rêvé d’ouvrir mon Blogroll !

« Je n’aime pas dire du mal, mais c’est vrai qu’elle est gentille… »

Le Père Noël est une ordure (comme Papotiche)

Au risque de fort vous déplaire –car je sais que c’est habituellement ma langue de potiche venimeuse qui vous attire sur ce blog- aujourd’hui j’ai décidé de tourner cette vilaine langue de pute 7 fois dans ma bouche glossée-paillettée, et d’être gentille…

Tout d’abord, parce que j’en ai un peu marre d’être spammée par des commentaires à modérer, me faisant des propositions sexuelles qui arrivent à me choquer (c’est te dire la haute teneur en trucs crades…), et que donc en déversant un peu de miel, de guimauve et de sucre sur ce blog j’ai dans l’espoir de faire fuir ces spécimens qui mettent à mal mon image du Prince Charmant (j’y crois figure toi, moi, au Prince Charmant. Et dans mes rêves, il ne me demande pas si j’ai envie de me faire BIIIIIIIP avec des BIIIIIIP à grands coups de BIIIIIIIIP dans le BIIIIIIIP).

Ensuite, parce que j’aime ça, dans le fond, être gentille. Je trouve que ça repose. Ça détend…

Mais attention, la gentillesse est un bonbon au miel qui se suce et se savoure, un petit berlingot artisanal qui doit avoir un goût de trop peu afin d’être apprécié, aussi est-il important de ne pas l’être avec n’importe qui. Être gentille avec un con, c’est risquer d’être contaminer…

[youtube width= »600″ height= »365″ video_id= »SvMs-oll7UY »]

Aider une vieille dame à traverser la route, oui. Mais céder ma place dans la file d’attente à la caisse de Monoprix à cette vieille chieuse loin d’être impotente qui vient remplir son caddie ras-la-gueule à 12h30 tapante et qui s’offusque que moi, mon seul petit sandwich triangle à la main, ne disposant que de 30 minutes de pause repas, j’ose ne pas répondre par la favorable à sa demande (demande qui en règle générale consiste à « je te passe devant sans un sourire ni même avoir la courtoisie de te le demander et je te fais une béquille au genou avec mon caddie… »), non, faut pas pousser (mémé dans les orties avec son caddie donc…).

Être TROP gentille, au contraire, ça fatigue.

[youtube width= »600″ height= »365″ video_id= »0e0onjUOXHg »]

J’ai reçu récemment un message sur le Papobook qui m’a beaucoup touché (et pas au niveau des fesses hein, ceux là j’en parle pas, ça pourrait agacer Monsieur Potiche…), disant à peu près cela : « dans un monde où les gens ne savent que se plaindre, râler et critiquer, je trouve qu’il est important de prendre une minute pour dire quand ça va, et quand au contraire on aime quelque chose. » Et cette personne m’a ainsi dit qu’elle aimait lire ma prose. J’ai versé ma pitite larme (grâce à l’eye-liner waterproof de chez Héma, personne ne m’a grillée, ouf).

Etre gentille, finalement, ça tient en peu de chose : oublier, le temps d’un compliment, d’un sourire, d’un mot doux, que nous vivons dans un monde assez dur, où la critique est aisée mais la main tendue difficile. Etre gentille, au final, c’est ne pas être méchante l’espace d’un court instant.

Ça m’a touchée, et je me suis sentie bien. C’est pourquoi, aujourd’hui j’ai juste envie de vous parler des gens que j’aime, et de vous expliquer pourquoi ils me touchent. En lieu et place d’un blogroll uniquement constitué de liens brut de pomme, j’aimerais vous dire en quoi je vous encourage à aller visiter les sites web de mes z’ami(e)s. N’y voyais aucune prétention ou tentative de jugement de ma part : je ne me permettrais pas de me comparer, ou d’attribuer des notes, je ne suis personne pour cela. N’y voyais encore moins de la flagornerie. Juste une bonne grosse dose d’admiration et d’amour !

Je viendrai régulièrement compléter cette liste, n’hésitez pas à vous aussi m’envoyer vos blogs chouchous, c’est avec plaisir que je les découvrirai !

Et comme j’aime bien faire durer le plaisir, je vous propose d’ouvrir chaque jour une catégorie.

 

Le Blog(Rock’n)Roll

 image

LA Bible

Bon, alors les 6 premiers jours, Dieu fit : les poils qui servent à rien, présents juste pour le « bonheur » de s’épiler, les menstruations douloureuses, l’incompatibilité de la grossesse et de l’aspirine, la cellulite et les « perdez 5 kilos avant l’été en ne mangeant que du concombre pendant un mois », les piles que l’on cherche partout le jour où l’on jouerait bien avec son vibro, les piles qu’on a oublié dans le vibro le dimanche midi où il se met à vibrer sans raison quand maman déjeune à la maison, et le « travaille plus pour gagner moins qu’un mec, grognasse, t’as qu’à pas avoir un vagin ». Le 7ème jour, fatigué qu’il était d’avoir ainsi passé une quasi semaine à bien se marrer à nos dépens, il fit une petite sieste, durant laquelle son assistant personnel se dit « merde, se moquer des nanas ça n’est marrant que si une poignée de mecs s’activent à les défendre. Sinon, c’est de l’acharnement ». Ainsi, il créa « Causette ».
Bon, j’avoue, j’exagère un peu, si tu veux savoir comment est née Causette, vas lire mon interview de son créateur ! Pour les nanas « plus musclées du cerveau que du capiton », Causette, c’est THE référence. Ce n’est pas un blog, mais Papotiche ne pouvais pas ne pas commencer par là…

©papotiche.fr

Parce qu’on peut faire la cuisine sans être une potiche !

Je vous vois venir : « toi, Papotiche, tu nous conseilles des blogs de cuisine ? Non mais fais-nous un benchmark des pots de compote pour bébés et des articles sur les balais swiffer tant que t’y es ». Alors déjà, sache que j’adooooore les petits pots pour bébé, surtout les pommes-cassis, c’est revigorant et vivifiant après une bonne cuite terminée en tête-à-tête avec la cuvette rose-bonbon de mes toilettes girly. Ensuite, je te soufflète joyeusement la joue, pour te rappeler encore et toujours qu’être féministe, ça ne veut pas dire refuser catégoriquement des tâches que les clichés misogynes attribuent généralement aux femmes. C’est avant tout avoir la liberté de vivre tel qu’on l’entend, et ainsi de faire la bouffe, oui, mais avec plaisir !

Bref, aimer cuisiner et parler casseroles, ça n’est pas uniquement réservé aux ménagères et autres potiches attendant sagement que Môssieur rentre à la maison le verre de Whisky à la main, et figure toi que parmi mes blogs chouchous je compte un paquet de blogs culinaires loin d’être potiches !

La + « wonder-woman » : Papilles et Pupilles. Ça, c’est touteuuuh la cuisineuh que j’aimeuuuh (Johnny’s Voice) : simple, et bonne. A chaque recette, tu as l’impression que tu seras capable de la reproduire. Les photos sont punchy, le ton du blog est frais, et la cerise sur le cupcake c’est qu’Anne Lataillade (Madame Papilles et Pupilles) partage avec nous ses voyages, découvertes, etc, en prenant soin de toujours répondre et interagir avec ses lecteurs sur ses réseaux sociaux. Car la cuisine n’est pas qu’une question de recettes : elle est aussi des terroirs, des pays, des cultures, etc., et au milieu de tout cela, « Papilles et Pupilles » nous rappelle qu’elle est avant tout une question de partage et de plaisir. Et le plus formidable dans tout cela, c’est que même si elle est « le blog star » de Bordeaux (plus de 3 millions de vues par mois, t’imagines ???), Anne Lataillade est l’une des blogueuse les plus humbles et sympa que j’ai eu la chance de rencontrer (là, je suis tentée de te dire : certain€s devraient en prendre de la graine, mais on a dit que je ne dirai que du bien dans ce billet…). Bref, moi qui ne cuisine pas, elle me donne envie de sortir le blender et le plat à gratin du placard, c’est te dire si le blog est efficace!

image

 

Parce que les mecs ne mettent pas que des mains au cul : ils la mettent aussi à la pâte (et ça me plait…).

Côté exotisme et originalité, il y’a l’un des deux « papapotiche » : Babali Couleur Kemia. En + d’être celui qui a passé de looooongues heures à expliquer à la plus potiche des blogueuses comment utiliser WordPress, Babali cuisine et partage ses recettes avec nous (en fait, il est + connu pour cela que pour m’avoir aidé hein…). Sa cuisine est méditerranéenne, aux senteurs de son enfance, comme celle de sa grand-mère quand il était tout petit. Souvent, il revisite de grands classiques de la gastronomie orientale (comme le couscous, quand Papotiche lui demande) en leur apportant sa propre touche, et en les mettant aux goûts du jour. Dans la cuisine de Babali, il y’a tout plein d’amour et de talents, alors ça ne peut qu’être bon (et il y’a aussi et surtout des baklavas, ma pâtisserie orientale préférée…). Je vais également te dire qu’il est super sympa, mais ça je pourrais le dire pour tous ceux dont je vais te parler, donc prends en bonne note maintenant afin que je ne répète pas trop.

Côté « attends Papotiche, tu veux dire qu’un mec peut nous apprendre à cuisiner ????? Naaaaan », il y’a Jésus . Si si, je déconne pas, je connais bel et bien un chef qui s’appelle Jésus (c’est la classe hein ?). Dans son atelier, il propose des cours de cuisine personnalisés, dans une ambiance à la cool (on est chez lui, au milieu de sa collection de Playmobils…tout va bien…), à un prix raisonnable. En plus, il a une voix sexy notre Jésus : tous les matins de la semaine, tu peux le retrouver sur France Bleu Gironde vers 10h pour une chronique gourmande aux côté de Rodolphe Martinez (et là, tu as juste envie de le maudire, de te donner faim alors que la pause déjeuner est dans plus de 2h !!!!).

image

 

Les autres blogs qui vont te faire baver sur le clavier du Mac, prendre 2kg rien qu’à les consulter et te donneront envie d’inviter des potes tous les soirs pour les épater avec d’ingénieuses recettes :

–          Joëlle Dubois : de la cuisine mais pas que ! Le coin de Joëlle est une autre grande référence de la blogosphère culinaire, et tout comme « Papilles et Pupilles » elle est bordelaise.  Son blog est une invitation aux voyages, culinaires mais aussi culturels. J’adore son univers, son atmosphère, quand je mets un pied (ou plutôt un doigt) sur son site, j’y reste généralement un long moment. Je guette ses nouveaux billets tout comme j’aime relire les anciens.

–          Bikini et Gourmandise : le nom du blog a déjà tout pour plaire. Son avatar, une petite pin-up en tablier aussi. Sa cuisine et fraîche, girly mais pas trop, équilibrée mais pas régime, et c’est un vrai plaisir de la suivre sur les réseaux sociaux.

 

Sans oublier:

–          Les gourmandises d’Ana : tu cliques ICIIIIIIII et tu savoures!

–          Les petites bidouilles d’Acesse : c’est làààààààààà et ça fait saliver!

–          Le Blog Delo : oui, je sais, encore une fiiiiiille 🙂

–          Aux Papilles by Virginie : ses armes sont des couteaux, oui, mais de cuisine!

 

Alors, tu sais ce que tu vas cuisiner ce soir copain? Moi, oui!

Allez, on se retrouve très vite pour une nouvelle catégorie: « Les copines qui ne picolent pas, non, mais qui dégustent! »

 

Parce que dans le fond, je ne suis pas si vilaine que ça 😉

[youtube width= »600″ height= »365″ video_id= »7i9s-tPiD3c »]

To be continued…